Archive

Archive for octobre 2012

Discours de Florence Gasiaux, notre présidente

octobre 28, 2012 Laisser un commentaire

En cette veille de Rosh Hashana et pour la première fois en tant que jeune présidente, je m’adresse à vous tous, fidèles, membres et amis, pour vous adresser de tout cœur une douce année 5773.
Je vous souhaite à tous d’être inscrits dans le Livre de la vie pour cette année nouvelle faite de bonheur, prospérité, de santé et de paix.

Le début des fêtes dites austères est pour nous autres juifs une période d’intense recueillement, d’introspection, un moment propice de remise en question de nos actes, pensées et actions menés durant une année entière, année souvent faite d’épreuves petites ou grandes qui mettent au défi notre âme et qui laisse parfois poindre nos faiblesses les plus profondes.

Ce périlleux examen de conscience mené à titre personnel peut également trouver écho et prolongement à un groupe d’individus qu’est une communauté religieuse telle que la nôtre.

Osons ensemble aborder ces quelques questions fondamentales :
Quels actes, messages et idées a-t-on posés en tant que groupe durant l’année écoulée ? Et finalement quel est tout simplement notre bilan ?

Pour mener à bien ce travail de conscience, il faut accepter d’énoncer ces victoires et bonheurs mais également ne pas faire fi de ses faiblesses et manquements.

Peut-être estimez-vous que le mot victoire est un mot un peu présomptueux, entaché de connotations militaires négatives, mais permettez-moi de vous rappeler les prémisses difficiles de notre création.

Les fidèles de premiers jours savent combien il a fallu l’énergie, la fougue et le charisme de notre rabbin Floriane Chinsky et de son mari Luc Kreisman, pour créer comme par miracle l’Asbl Chir Hadach, qui constitue la première communauté Massorti de Belgique.

« Un chant nouveau au cœur de Bruxelles » pour affirmer également qu’un autre judaïsme pouvait exister en Belgique.
Faire sa place au milieu de paysage religieux bien structuré n’est pas de tout repos et exige sans cesse de nouvelles activités, idées et cours pour faire entendre sa voix.
Faire entendre sa voix par écrit, sur les ondes d’une radio communautaire ou sur la toile est un exercice périlleux de funambule qui parfois, il est vrai, connaît quelques ratés.
Ne nous voilons pas la face, certaines erreurs ont été commises et le seront encore très certainement.

Le manque de structure, de moyens, de donateurs généreux ou de bénévoles nous oblige souvent à faire des « miracles ». Alors, il est vrai que parfois certains sont déçus ou mécontents, nous abandonnent en chemin, car l’infrastructure ou le local n’est pas des plus accueillants ou parce que par manque de temps, on ne répond pas avec diligence à leurs attentes.

Je rêve comme eux d’obtenir au plus vite une reconnaissance et des subsides officiels qui nous permettraient de rémunérer notre rabbin, de nous offrir une secrétaire, une salle de cours ou une belle synagogue.

Mais élargissons notre réflexion un instant ensemble, ouvrons le grand livre de notre histoire commune et posons-nous quelques questions plus fondamentales.

A-t-on toujours eu une « Schoul » pour prier ? Nos ancêtres n’ont-ils pas su perpétuer nos valeurs et nos rites malgré des périodes incertaines, parfois cachés dans des maisons à l’insu de tous tels les Marranes ou enfermés dans un ghetto misérable ?
Finalement a-t-on réellement besoin de tout cela pour parvenir à perpétuer nos valeurs et transmettre notre vision du judaïsme à nos enfants ?

Je vous laisse méditer sur ces questions, mais, pour ma part, la tolérance, l’ouverture aux autres dans le respect de chaque différence, le maintien de notre tradition malgré l’évolution de plus en plus rapide de notre société, doivent être et demeurer les lignes directrices au cours de cette année 5773.

Continuer à faire résonner un chant nouveau au cœur de Bruxelles est pour notre communauté Massorti un véritable miracle.

Ce miracle, nous vous le devons, car c’est grâce à vos cotisations, actions, dons et soutien moral que nous existons.
Aidez-nous à subsister et affirmer notre place,
Aidez-nous à grandir et à garder la tête haute,
aidez-nous à matérialiser nos ambitions et oser affirmer que même une femme rabbin a le droit d’être reconnue en Belgique et de professer à ce titre.

L’année 5773 sera une année de défis et d’ambitions, qui, malgré les difficultés, continuera à définir et développer la mission de Chir Hadach au cœur de l’Europe, et propagera les valeurs du judaïsme Massorti.

Avant de vous réitérer mes vœux et vous convier à nos agapes du seder, je souhaiterais très rapidement remercier au nom de la communauté certaines personnes très impliquées et dévouées, qui nous permettent de fonctionner au quotidien et lors d’événements plus particuliers comme celui d’aujourd’hui.

Merci donc au comité administratif du lundi; à Hélène qui gère les seder communautaires ; à Nicole, notre chef d’orchestre, qui planifie les montées à la Torah ; à Myriam, notre professeur dévouée de danses israéliennes ; à Elisa qui se soucie des moindres détails au quotidien, ainsi qu’au Conseil d’administration qui n’a pas ménagé ses efforts malgré parfois des réunions tardives.

Et surtout un merci particulier à Luc Kreisman, notre vice-président, un des piliers fondateurs, dont l’inlassable dévouement à la cause ne peut que créer l’admiration.

Shana tova à tous et merci d’avoir choisi notre communauté pour fêter ce Rosh Hashana 5773 !

Florence Gasiaux: +32473753714 (en soirée uniquement) , President@chirhadach.org

Catégories :Uncategorized