Archive

Archive for the ‘Chants et poésies’ Category

hilHot Téchouva de Maïmonide

août 29, 2012 Laisser un commentaire
Catégories :Chants et poésies

MeHalkel, Ata véHartanou, Kadich Hassidique en translittération et MP3

août 29, 2012 Laisser un commentaire

Préparation liturgique

MP3: mehalkel de Kippour

meHalkel haim béHessed méHayé métim béraHamim rabim someH noflim vérofé Holim oumatir assourim oumékayem émounato lichéné afar mi HamoHa baal gevourot oumi domé laH méleH mémit ouméHayé oumatsmiaH yéchoua mi HamoHa av haraHamim zoHer yétsourav léHaim béraHamim

MP3 : ata véHartanou

Ata veHartanou mikol haamim ahavta otanou vératsita banou véromamtanou mikol haléchonot vékidachtanou bémitsvotéHa vékéravtanou malkénou laavodatéHa – véchimHa hagadol véhakadoch alénou karata

Vatiten lanou adonai élohénou béahava et yom hachabat haze véet yom hakipourim haze liméHila vélisliHa oulHapara velimHol bo et kol avonoténou béahava mikra kodech –  zéHer liyetsiat mitsraim

MP3: kadich chalem hassidique

Ytgadal véytkadach chémé raba AMEN
Béalma di vera Hirouté véyamliH malHouté AMEN
béHayéHon ouvéyoméHon ouvHayé déHol beit Israel baagala ouvizman kariv véimérou amen AMEN
yéé chemé rabba mévaraH léalam ouléalmé almaya
ytbaraH véYchtabaH véYtpaar véYtromam véitnassé véitadar véitalé véhithallal chemé dékoudécha beriH hou
lééla oulééla mikol birHata véchirata touchbéHata vénéHémata daamiran béalma véimrou AMEN
yé chéléma rabba min chéémaya véHaim alénou veal kol Israel véimrou AMEN
ossé chalom bimromav hou yaassé chalom alénou veal kol Israel (véal kol yochevé tével) véimrou AMEN

MP3 el nora alila
El nora alila hamtsé lanou méHila béchaat haneila

MP3 ki anou améHa
Ki anou améHa véata élohénou, anou vanéHa véata avinou
Anou avadéHa véata adonénou, anou kéhaléHa véata Helkénou
Anou naHalatéHa véata adonénou, anou kéhaléHa véata Helkénou
Anou naHalatéHa véata goralénou, anou tsonéHa véata roénou
Anou HarméHa véata noterénou, anou féoulatéHa véata yotsrénou
Anou rayatéHa véata dodénou, anou s »goulatéHa véata Kerovénou
Anou améHa véata malkénou, anou mamiréHa véata mamirénou.

Catégories :Chants et poésies

Psaume 27

août 29, 2012 Laisser un commentaire

AHat chaalti: AHat chaalti méet hachem ota avakech, chivti béveit hachem kol yémé Hayay laHazot
air de la communauté:  aHat chaalti par Irit Wiener
danse sur you tube:       http://www.youtube.com/watch?v=CL_SbYZ8Wf0
L’intégralité du Psaume 27 en hébreu et en français.

Catégories :Chants et poésies

AHot Kétana, petite soeur

août 29, 2012 Laisser un commentaire

Page 8R

Comme une petite sœur, elle a mis en ordre ses espérances et fait monter ses louanges,
Force ! Accepte de la soigner de ses blessures !
que se finisse l’année et ses malédictions !

Dans l’harmonie des mots, elle appelle vers toi, des chants et des mots doux, car c’est à toi qu’ils conviennent,
Jusques à quand te voileras-tu les yeux, et verras-tu enfin que des étrangers dévorent ses trésors ?
Que se finisse l’année et ses malédictions !

Guide ton troupeau semé aux quatre vents par les loups, et répand ta colère vers ceux qui incitent à la violence
La bâton de ta droite, ils l’ont jeté et pillé, sans laisser aucune plantation !
Que se finisse l’année et ses malédictions !

Relève-là de sa misère, pour la mettre à la tête du royaume, car son âme est ensevelie au fond du puit de l’exil,
Au plus noir du mépris, elle épanche son cœur, elle réside parmi les pauvres des pauvres,
Quand remonteras-tu ta fille du puit ? Quand briseras-tu son emprisonnement ?
Quand nous émerveilleras-tu, sortant dans ta splendeur ? pour mettre fin et détruire les destructeurs ?
Que se finisse l’année et ses malédictions !

Ils ont pillée le peuple entier, se sont écœurés et se rassasiant d’elle, dans le mépris,
Ont déchiré son cœur et pourtant, elle ne s’est pas éloignée de toi
Que se finisse l’année et ses malédictions !

Son chant a cessé, mais tu peux affermir son désir, d’aspirer à l’intimité de son bien aimé, éloigne du cœur la tristesse de son âme, et écarte pour revenir à l’amour de ses fiançailles
Que se finisse l’année et ses malédictions !

Fais-là reposer dans la paix de son ancienne maison, elle a trop été rejetée par l’ami qu’elle désire,
Dans sa floriason, sont montés ses bourgeons, sans que ses grappes ne puisse mûrir,
Que se finisse l’année et ses malédictions !

Renforcez-vous ! Réjouissez-vous ! Le pillage est fini !
Mettez en œuvre votre Rocher, car il a gardé son alliance !
Prenez-vous en main et montez vers Tsion, car il l’a dit !
Aplanissez ! Aplanissez le chemin du retour !

AHot ketana tefilotéa / OrHa véona Tehilotéa / El na réfa na lemaHalotéa / TiHlé chana vékilélotéa
Bénoam milim léHa tikraé / véchir véhaloulim ki léHa Naé / Ad ma taalim eynéHa vétiré / Zarim oHelim naHalotéa / TiHlé chana vékilélotéa
Réé et tsonéHa arayot zarou / ouchefoH HaronéHa béomrim « arou / véHanat yémineHa partsou véarou / lo hichmirou olélotéa / TiHlé chana vékilélotéa
Hakem michiflout léroch mamléHet / ki Bévor galout nafcha nitéHet / ouHroum zalout liba choféHet / Bédalé dalout michkénotéa / / TiHlé chana vékilélotéa
Mataï taalé biteHa mibor / oumibet kélé oula tichbor / véhaflé félé bétsétéHa kéguibor / lehatem véHalé méHalotéa / TiHlé chana vékilélotéa
Heila kavou hagoï koulo / vétouva savoou ouvazezou ich lo / véliba karou ouvéHol zot lo / miméHa naou maaguelotéa / TiHlé chana vékilélotéa
Zimra chavat véHechka tagbir / laHfots kirvat doda vétaavir / milev daavat nafcha vétassir / lévakech ahavat keloulotéa / TiHlé chana vékilélotéa
NiHé venaHat linvé rivtsa / rav niznaHat  midod Heftsa / véhi HéforaHat alta nitsa / lo hivchilou echkelotéa/ TiHlé chana vékilélotéa
Hizkou véguilou ki chod gamar / Létsour oHilou berito chamar / laHem vétaalou latsioun véamar / Solou solou mesilotéa / TaHel chana ouvirHotéa

Notre air:
http://www.piyut.org.il/tradition/3271.html?currPerformance=4365

http://mikvehisraelmusic.org/audio-pages/Ahot-Ketannah.html

http://www.shituf.piyut.org.il/audio/play/2419/AhotKetana.mp3

Autre air:
http://www.piyut.org.il/textual/21.html

Catégories :Chants et poésies

Thérèse

août 27, 2012 Laisser un commentaire

Thérèse (Paroles et musique : Anne SYLVESTRE)

Thérèse il y a des années
Où les pommiers n’ont pas de pommes
J’écris pour que vous le sachiez
La récolte n’est pas trop bonne
Depuis longtemps vous m’écrivez
Sans que bien souvent je réponde
La chaleur de votre amitié
M’a bien souvent rendue au monde

Trop peu de pommes au pommier
Me gardez-vous votre amitié

Le chagrin que j’ai cette fois
Savez-vous tellement me pèse
Pour que vous me rendiez la foi
C’est à vous que j’écris Thérèse
Cette année je n’ai pas fleuri
Ou si peu que j’en porte traces
Que j’en ai les branches meurtries
Que de partout mon bois se casse

Trop peu de pommes au pommier
Me gardez-vous votre amitié

Certaines années je le crois
N’arrive pas assez de sève
Souffle en tempête le vent froid
S’en faut de peu que l’arbre crève
J’ai honte d’écrire pour vous
Dire que je ne peux écrire
Les mots soudain devenus fous
Au bout de ma ligne chavirent

Trop peu de pommes au pommier
Me gardez-vous votre amitié

J’ai honte d’autant plus que je
Crois que vous avez d’autres peines
Auprès desquelles pour un peu
Je n’oserais dire les miennes
Si je ne vous ai pas écrit
C’est pas que l’amitié s’effrite
C’est pas qu’on retienne ses cris
Mais le temps passe trop vite

Trop peu de pommes au pommier
Me gardez-vous votre amitié

C’est à vous que j’écris voyez
Mais j’aimerais tant qu’il vous plaise
Que j’adresse aussi ce courrier
À d’autres noms que vous Thérèse
D’autres qui m’écrivent parfois
Pour me donner raison de vivre
Qu’avec vous jamais ils ne croient
Que mon cœur cesse de les suivre

Toutes les pommes du pommier
Ne valent pas cette amitié

http://www.youtube.com/watch?v=YtjHApJEaT8

Catégories :Chants et poésies

Toute fin est un commencement

août 22, 2012 Laisser un commentaire

Une fin, c’est toujours un commencement
Pour un mieux ? pour un pire ?
Je n’en sais plus rien
Quelque chose de différent

Quand le chemin se termine, un sentier commence
Quand la nuit se finit c’est le jour qui s’avance
Quand se termine une heure, arrive une nouvelle heure
Quand s’achète le savoir, alors survient l’erreur

La fin est toujours le début d’autre chose

Il y a un lendemain à chaque jour qui passe
A chaque vieux rêve succède un rêve nouveau
Quand une année prend fin, une autre la remplace
Les réponses commencent à la fin des questions

Car la fin est toujours le début d’autre chose

Quand le film se termine, on reprend notre vie
Quand c’est la fin des mots, alors les chants s’élèvent
Quand une musique s’arrête, une nouvelle s’épanouit
Quand les chants cesseront, parler prend la relève

Une fin, c’est toujours un commencement
Pour un mieux ? pour un pire ?
Je n’en sais plus rien
Quelque chose de différent

סוף זה תמיד התחלה
הופה היי
מילים: לאה נאור
לחן: יורם צדוק

סוף זה תמיד התחלה של משהו אחר.
– טוב יותר?
– רע יותר?
– לא יודעת מה יותר.
משהו אחר.
כשהדרך נגמרת מתחיל איזה שביל,
כשהלילה נגמר אז הבוקר מתחיל,
כשנגמרת שעה, עוד שעה מגיעה,
רק בסוף הידיעה מתחילה השגיאה.
סוף זה תמיד התחלה של משהו אחר.
יש תמיד יום מחר לכל יום שעובר,
כל חלום משומש מחליפים באחר.
כשנגמרת שנה, עוד שנה מתחילה,
כל תשובה מתחילה רק בסוף שאלה.
כי סוף זה תמיד התחלה של משהו אחר.
כשהסרט נגמר החיים מתחילים,
הצלילים מתחילים כשאין כבר מלים.
כשנגמור את הצלילי אז נתחיל צליל אחר.
כשנגמור את השיר אז נתחיל לדבר.
סוף זה תמיד התחלה של משהו אחר.
– טוב יותר? רע יותר?
– לא יודעת מה יותר.
משהו אחר.

http://www.youtube.com/watch?v=ACa74tJVWm0

Chéma Israël – lecture d’introduction p. 16R

août 22, 2012 Laisser un commentaire

Ecoute Israël, l’Eternel est notre Dieu, l’Eternel est Un

Le Chéma Israël nous commande d’aimer l’Eternel de tout notre coeur, de toute notre âme et de tout notre pouvoir.
Il nous dit qu’il faut toujours agir avec amour et force.
Il nous dit qu’il faut écouter les autres, et que les autres doivent nous écouter.

Il faut se dire des mots d’amour et d’encouragement les uns aux autres, à tous les moments de la journée.

Quand on se réveille et aussi quand on se couche,
quand on est au calme et aussi quand on court pour faire des tas de choses importantes,
quand tout va bien, et aussi quand tout va mal,
quand on sait où on en est, et aussi quand on se pose des questions.

Pour être certain de ne pas oublier, on se le rappelle les uns aux autres en disant le chéma israel, le matin et le soir, et mettant une mézouza à l’entrée de la maison, des téfilines sur nos bras et nos fronts, un Tallit sur nos épaules.

De cette façon, on veut s’encourager à ce que chacun de nos actes soit rempli d’amour et de force.