Liturgie moderne

Roch Hachana, c’est le « yom hazikaron », le jour du souvenir, le jour de la mémoire qui se transforme en à venir. Nous y rappelons le Rabbin Amnon de Mayence et son courage de résistance, dans l’hymne ountané tokef, qui est au coeur de la liturgie. Je pourrais donner de nombreux autres exemples traditionnels. Alors que la résistance moderne est au coeur de la conscience juive à Bruxelles, et qu’elle représente un tel exemple pour nous, il me semble fondamental de l’introduire dans la liturgie. Qu’en pensez-vous?

The Story of Isaac, midrach moderne

Toute fin est un commencement, poésie israélienne

Voyageur clandestin, poésie israélienne

Who by fire, midrach moderne

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :